Agence de création de site internet et de référencement à Ambert
Création ou refonte de sites internet professionnels
au meilleur rapport qualité/prix du net
- Sites Vitrines fixes à partir de 270 € HT
- Sites vitrines modifiables à partir de 550 € HT
- Boutiques en ligne à partir de 1090 € HT-
Sites institutionnels ou sur mesures à partir de 3990 € HT
Tous nos sites sont réalisés sous 10 jours en moyenne
et sont vendus référencement SEO compris !

Vous êtes 100% propriétaire de votre site et des codes sources
Sans abonnement ni paiement mensuel

La création de site web permet de créer facilement aux commerces, artisans ou entreprises d’Ambert un augmentation du chiffre d’affaire en apportant de la visibilité et de la notoriété. C’est un moyen efficace de faire de la publicité durable à moindre coût et de toucher régulièrement une nouvelle clientèle.

En confiant la création de votre site internet à Ambert à notre agence, vous obtenez la garantie d’un travail de qualité et d’une bonne visibilité sur internet.

Vas-y ! est une agence spécialisée dans la création de site internet à Ambert
Site entièrement responsive (Adaptable sur tous supports)
Ou dans le référencement naturel
Plusieurs types de sites sont disponibles
LA PARTICULARITE DE NOS SITES INTERNET
Quand créons un site web pour les commerces ou entreprises d’Ambert, nous ne nous contentons pas de créer un semblant de site, comprenant une page ou deux, mais un véritable site internet aux couleurs de l’entreprise. De Plu, pour le même tarif, nous incluons le référencement pour que le prix de la visibilité ne soit plus un obstacle à votre réussite. Tous nos sites adaptables sur tous supports et sont vendus référencement optimisé en page 1 de Google inclus, sur les mots clés de votre choix.

Site vitrine fixe
de 1 à 6 pages, sans interface d'administration.
Référencement page 1 de Google inclus
- A partir de 270 € HT
Voir ce produit
Site vitrine modifiable
Nombre illimité de pages, avec interface d'administration
Référencement page 1 de Google inclus
- A partir de 550 € HT
Voir ce produit
prestashop pas cher
Boutique en ligne
Pages et produits illimités. Avec gestion complète
Référencement page 1 de Google inclus
- A partir de 1090 € HT
Voir ce produit
Refonte de site internet à Ambert
Un site internet trop vieux peut nuire à votre image, ou pénaliser votre référencement naturel. Effectuez au meilleur prix la refonte de votre site internet, site vitrine ou boutique en ligne, et donnez à vos clients l'image d'une entreprise dynamique et performante !
Voir ce produit
A Ambert, découvrez nos tarifs de référencement naturel
Vous souhaitez voir votre site en première page de Google ?Vous choisissez vous même le nombre de mots clés pour lesquelsvous souhaitez voir votre site en page 1 !Découvrez nos formules à partir de 450€ htSur 5 mots clés de votre choix
Nos offres de référencement naturel à Ambert
Au meilleur rapport qualité/prix du netSans abonnement, ni paiement mensuel

Votre site en première page sur 5 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option

Votre site en première page sur 10 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option

Votre site en première page sur 20 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option

Votre site en première page sur 30 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option

Votre site en première page sur 50 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option

Votre site en première page sur 100 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option
Vous avez besoin d'un devis pour plus de mots clés ?
Effectuez maintenant votre demande en ligne

Développez votre activité internet à Ambert

Ambert est une commune française située dans le département du Puy-de-Dôme, en région d’Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est l’une des quatre sous-préfectures du département avec Issoire, Riom et Thiers. Ses habitants sont appelés les Ambertois. La ville est réputée pour sa gastronomie.

Pour développer votre activité internet à Ambert, faites confiance au Groupe Vas-y ! le leader des services internet pour les professionnels, fournisseur de site internet pas cher.

Nous proposons pour tous nos clients d’Ambert des résultats professionnels, tant en création de site qu’en référencement, avec des résultats prouvés, fiables et durables dans le temps, sans la nécessité d’un abonnement, ni d’un paiement mensuel.

Dans le cadre de la création de site.

Vous en êtes propriétaire à 100%, y compris les codes sources.

Un peu d'histoire sur Ambert

Depuis trois siècles déjà, treize villes de la basse Auvergne jouissaient du droit de représenter le tiers-état à l’assemblée de la province, alors qu’Ambert n’était encore qu’un simple canton de l’élection d’Issoire.

En 1558, un arrêt du conseil d’État l’appela, avec quatre autres cités, à prendre rang parmi les premières. Petite ville, vivant de commerce et d’industrie, Ambert eût continué longtemps à tisser, dans une obscurité profonde, ses étamines et ses camelots, si les agitations politiques et religieuses qui font grandir les villes comme les hommes, quand elles ne les tuent pas, ne fussent venues donner un peu d’expansion à la vie monotone de ses habitants.

Situé à l’orient d’Issoire, dans une position agréable, séparé du Forez et du Velay par un seul rideau de montagnes, Ambert, tout exigu qu’elle était, avait été la capitale du pays de Livradois ou Livadois. Il est vrai que ce pays n’était ni un empire ni une province, qu’il n’avait ni monuments, ni renom ; cependant, on nous permettra d’insister un instant sur ce sujet, qui n’a pas laissé de provoquer les conjectures des érudits.

Vulgairement, le mot de Livadois passe pour être une corruption de Liberatus ab aquis (délivré des eaux) ; des écrivains ont prétendu même que tout le bassin formé par la Dore, depuis Arlane, à trois lieues et demie d’Ambert, jusqu’aux environs de Tour-Goyon, hameau au-dessous de la ville, avait été couvert par les eaux d’un lac, et que vers le XIe siècle ce lac, s’ouvrant une issue à travers ses rives rocheuses, avait laissé ce bassin à sec ; circonstance qui lui avait valu le nom de Livadois. Mais on répond qu’au XIe siècle, l’histoire, qui se bornait à enregistrer les fléaux du ciel, n’eût pas manqué de noter l’éruption d’un lac. Aussi cette tradition a-t-elle été abandonnée pour une autre plus glorieuse.

Ambert faisait partie, avec le Livadois, de la seigneurie de Baffie ; en 1239, il reçut d’un membre de cette maison, nommé Guillaume, le droit de consulat et de commune. Un article de la charte qui conférait ce droit, portait que les habitants d’Ambert ne devaient ni titres, ni tailles, ni charrois ou manœuvres d’hommes, de bœufs, d’ânes, ni exactions quelconques sous quelque dénomination qu’on voulût l’exiger, ni prêt violent, ou moisson de portefaix ou de serviteurs : on lisait dans un autre article, qu’il ne serait pas contrevenu aux us et coutumes de la ville ; le seigneur et les habitants jurèrent de les observer inviolablement. Quels étaient donc ces us et coutumes que toutes les villes d’Auvergne semblaient mieux aimer encore que la liberté qu’on leur donnait ? Sans doute, les traditions du gouvernement et de la curie des Romains perpétuées ici à travers les invasions passagères des Barbares.

Après avoir passé dans plusieurs mains par vente, héritage ou conquête, le Livadois fut engagé à la couronne, en 1558, par un arrêt du conseil d’État. A cette époque, les habitants d’Ambert jouissaient paisiblement de l’exercice des charges municipales et des bénéfices de leur petit commerce, lorsque des missionnaires protestants vinrent prêcher parmi eux la Réforme. Soit insouciance, soit conviction, les Ambertois ne s’émurent que fort peu de cette nouveauté et laissèrent prêcher à son aise le pasteur Massin, qui était venu s’établir à Ambert, en 1575. Un jour, les Réformés se réunirent en grand appareil, sortirent de la ville en agitant des bannières, vinrent au-devant de leur ministre, et l’escortèrent jusqu’à la place du Portel qui retentit de bruyantes démonstrations de joie. Il n’y eut point de collision encore. Mais les protestants, devenant chaque jour plus exigeants et demandant à grands cris la publicité de leur culte, le clergé, rendu au sentiment de ses dangers, excita de son côté les catholiques. (source:france-pittoresque.com)