Création ou refonte de sites internet professionnels à Fréjus
au meilleur rapport qualité/prix du net
-Création de site internet Vitrine fixe à partir de 270 € HT
-Création de site internet vitrine modifiable à partir de 550 € HT
-Création de site internet e-commerce à partir de 1090 € HT
-Création de site internet institutionnel ou sur mesure à partir de 3990 € HT
Tous nos sites sont réalisés sous 10 jours en moyenne
et sont vendus référencement SEO compris !
Vous êtes 100% propriétaire de votre site et des codes sources
Sans abonnement ni paiement mensuel

Grâce à l’aide d’internet et ses 40 millions de français connectés chaque jour, pour votre entreprise, envisager la création d’un site internet à Fréjus, permet d’accroître sans difficulté le chiffre d’affaires d’une société, sous réserve que le site internet créé soit de bonne qualité et que son référencement naturel permette de le trouver régulièrement sur la première page des moteurs de recherche.

Votre prochain site web sera aussi un support nécessaire pour pouvoir envisager un développement régulier de vos contacts, de vos prospects ou de votre clientèle et pouvoir ainsi bénéficier d’une publicité au tarif abordable et durable dans le temps.

Notre agence, leader des services internet pour les professionnels, vous apporte des solutions au meilleur prix, fiables et de qualité, dans le cadre d’une création de site internet à Fréjus. Alors si votre objectif est de ne plus payer trop cher vos services internet, faites nous confiances, nous réaliserons votre futur site de manière professionnelle.

Les raisons du succès de notre studio de création sont prix accessibles et respect du client.

Vas-y ! compte à son actif des équipes professionnelles et tout le savoir faire pour réaliser la création web que vous attendiez, en formule tout compris, incluant même la rédaction de contenus.

Nous respectons vos désirs et vous livrerons en toute circonstance un produit fini et de qualité comprenant sans supplément de prix la visibilité en référencement sur les mots clés que vous souhaitez en rapport avec activité professionnelle.

Nous vous donnons des solutions professionnelles, tant en création de site internet à Fréjus, qu’en référencement, avec des résultats prouvés, fiables et durables dans le temps, sans la nécessité d’un abonnement, ni d’un paiement mensuel.

Alors décidez vous aussi de ne plus payer top cher ailleurs vos services web et choisissez Vas-y !

En choisissant d’investir dans la création d’un site internet à Fréjus avec Vas-y !, vous obtenez la garantie d’un travail professionnel et de qualité.

Nous n’avons pour seule exigence que de vous apporter une solution adaptée à votre projet. Nous vous garantissons une charte graphique conçue à l’image de votre entreprise.

Avec la création de site internet à Fréjus nous avons également inclus le référencement naturel pour que le prix de votre visibilité ne soit pas un obstacle à votre réussite sur internet. Nos prestations de référencement vous garantissent une bonne visibilité durable dans les résultats des moteurs de recherche comme Google. Par ailleurs tous nos sites sont réalisés en responsive design, c’est à dire qu’ils sont adaptables sur les supports. (PC, Tablettes, et smartphones)

Fréjus est une commune française située dans le département du Var, en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. (Source Wikipédia)

Pour développer votre activité internet à Fréjus, faites confiance au Groupe Vas-y ! le leader des services internet pour les professionnels, fournisseur de site internet pas cher.

Nous proposons pour tous nos clients de Fréjus des résultats professionnels, tant en création de site qu’en référencement, avec des résultats prouvés, fiables et durables dans le temps, sans la nécessité d’un abonnement, ni d’un paiement mensuel.

Dans le cadre de la création de site internet à Fréjus.

Vous en êtes propriétaire à 100%, y compris les codes sources.

creation de site internet frejus
Vas-y ! est une agence spécialisée dans la création de site internet à Fréjus
Site entièrement responsive (Adaptable sur tous supports)
Ou dans le référencement naturel
Plusieurs types de sites sont disponibles
LA PARTICULARITE DE NOS SITES INTERNET
Quand nous créons un site internet pour nos clients de Fréjus, nous ne nous contentons pas de créer un semblant de site, comprenant une page ou deux, mais un véritable site internet professionnel, comprenant un nombre suffisant de pages, voire un nombre illimité de pages, pour permettre à nos clients de disposer d’une véritable solution professionnelle, réellement fonctionnelle. De plus, sans supplément de prix, tous nos sites adaptables sur tous supports et sont vendus référencement optimisé en page 1 de Google inclus, sur les mots clés de votre choix.

Site vitrine fixe
de 1 à 6 pages, sans interface d'administration.
Référencement page 1 de Google inclus
- A partir de 270 € HT
Voir ce produit
Site vitrine modifiable
Nombre illimité de pages, avec interface d'administration
Référencement page 1 de Google inclus
- A partir de 550 € HT
Voir ce produit
prestashop pas cher
Boutique en ligne
Pages et produits illimités. Avec gestion complète
Référencement page 1 de Google inclus
- A partir de 1090 € HT
Voir ce produit
Refonte de site internet à Fréjus
Parce qu'un site internet vieillissant peut nuire à votre image, ou pénaliser votre référencement naturel. Effectuez au meilleur prix la refonte de votre site internet, site vitrine ou boutique en ligne, et donnez à vos clients l'image d'une entreprise dynamique et performante !
Voir ce produit
A Fréjus, découvrez nos tarifs de référencement naturel
Vous souhaitez voir votre site en première page de Google ? Vous choisissez vous même le nombre de mots clés pour lesquels vous souhaitez voir votre site en page 1 ! Découvrez nos formules à partir de 450€ ht sur 5 mots clés de votre choix
Nos tarifs de référencement à Fréjus
Au meilleur rapport qualité/prix du net
Sans abonnement, ni paiement mensuel

Votre site en première page sur 5 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option

Votre site en première page sur 10 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option

Votre site en première page sur 20 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option

Votre site en première page sur 30 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option

Votre site en première page sur 50 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option

Votre site en première page sur 100 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option
Vous avez besoin d'un devis pour plus de mots clés ?
Effectuez maintenant votre demande en ligne
Ce que vous devez savoir sur Fréjus

Le territoire de Fréjus, situé entre les massifs de l’Esterel et des Maures, coupé en deux parties par le fleuve Argens, fait partie de celui occupé par une tribu Celto-Ligure, les Oxybiens (Vième siècle AvC,), que les Romains soumirent en l’an 155 AvC.

Les Ligures (du celte: hommes de la mer) étaient des peuples de marins, de pêcheurs et également de cultivateurs. Ils avaient leurs habitats le long du littoral méditerranéen, depuis le delta du Rhône à l’embouchure de l’Arno, en Italie. Les Oxybiens étaient une de ces peuplades occupant notre région et dont la capitale Aegytna devait se trouver à proximité de Fréjus, probablement Agay. Elle fut détruite lors de l’expédition du Consul Quinrus Opimius en même temps que leurs voisins les Décéates.

Les Romains s’établirent définitivement en Gaule Méridionale entre l’an 126 AvC. (expédition du Consul F. Flaccus) et l’an 124 AvC. (expédition du Proconsul Calus S. Cavinius).

L’établissement des Romains à Fréjus, date très probablement de cette époque, on ignore le commencement précis de sa fondation. Il faut attendre le milieu du 1er siècle AvC. pour trouver dans le texte, la première mention de Forum Julii (le Marché de Jules), dans la correspondance de Cicéron, datée de l’an 43.

L’on ne peut assurer que Jules César fut le fondateur de Fréjus, le nom de julien, qu’elle partage avec tant d’autres villes antiques dont César ne fut point à l’origine, fut pris sans doute, en hommage au grand tribun

Forum Julii, par sa situation géographique, commandait un noeud routier et stratégique important, clé de passage de l’axe Rome-Narbonne, il est possible que cette place forte, la « claustra mans », la clé de la mer, citée par Tacite, ait été renforcée au moment de l’invasion des Cimbres et des Teutons, par le dictateur Marius. On peut admettre l’hypothèse que le port ait commencé à être creusé à cette époque (112 AvC.).

Après l’assassinat de Jules César, dans le Sénat le 15 mars de l’an 44, Rome profondément troublée, traversa une période de guerre civile. C’est alors, que les généraux romains, commandants en Gaule Méridionale, Marc Antoine et Lépide, réunirent leurs armées au pont sur l’Argens, sur le territoire de la commune des Arcs s/Argens, à 23 kilomètres de Fréjus. L’armée rebelle est considérable, plus de 40.000 hommes de troupe, elle compte les Vilème, Villème -dont les vétérans s’implanteront plus tard à Fréjus– IXème Légions, plus de trente cohortes de cavalerie gauloise et enfin la fameuse Vèrne Légion, des Alouettes, dont le souvenir est parvenu jusqu’à nous.

Que Marc-Antoine, qui fut un grand général, ait choisi Fréjus comme point de ralliement, montre l’importance du lieu, qu’il puisse résider pendant huit mois avec son armée, prouve l’importance économique de Forum Julii.

C’est donc dans cette plaine d’Argens, sous les murs de Fréjus, que va se sceller un des évènements les plus marquants de l’histoire romaine, la rencontre de Marc-Antoine et de Lépide, prélude à la formation du deuxième triumvirat de Rome, avec Octave, petit-neveu et fils adoptif de Jules César (mai 43 AvC.).

Ce triumvirat vécut douze années, les triumvirs se partagèrent l’Empire, Lépide conserva le gouvernement de Rome et de l’Italie, Marc-Antoine retient l’Orient, où il s’établit. Sa destinée lui fit rencontrer Cléopâtre, reine d’Egypte, qui devait le perdre. L’Occident échut à Octave..

Le dénouement des guerres civiles de Rome (44-30 AvC.), assura à Fréjus un destin remarquable. C’est sans doute pendant la période augustéenne (27 AvC,- 14 ApC,), que Fréjus acquit le titre de colonie romaine, avec l’arrivée des vétérans de la Villème Légion « Octava Augusta ». Comme la plupart des villes du monde romain (édit de Caracalla) Forum Julii bénéficie du droit romain (citoyenneté) et de son-autonomie administrative, ses institutions sont calquées sur celles de Rome

.La ville de Forum Julii s’étendait sur plus de 40 hectares, son enceinte fortifiée avait près de 4 kilomètres de pourtour, sa population de l’ordre de 30.000 habitants, Elle était le siège d’un préfet de la Flotte (ccilonia classica), d’un tribunal de droit romain, d’un important marché (blé, bois d’oeuvre, huiles d’olives, vins, saumure, céramiques de terre cuite, ainsi que les exploitations de carrières de porphyre et de grès (meules, mortiers, colonnes, pierres de taille, constructions navales -arsenal-), etc… Un aqueduc de 40 kilomètres, alimentait en eau potable la ville, depuis la Siagnole à Mons (La Rochetaillée).

L’évolution de Fréjus au cours du Bas-Empire (IIIème siècle) nous est très mal connue. Il serait hasardeux de prêter à Fréjus une décadence rapide, la construction assez tardive de l’amphithéâtre semble contredire l’hypothèse d’un déclin sensible à la fin de l’Empire.

Fréjus dominait alors un vaste territoire, celui de la  »civitas forojuliensis » dont les limites sont celles de l’évêché médiéval. Le premier document connu sur l’église de Fréjus date de l’an 374, il relate l’élection d’un évêque, Acceptus, par le clergé et le peuple. ‘Beaucoup d’historiens ont pensé, non sans raison, que le christianisme devait être implanté bien avant Forum Julii (passage de Saint Jacques en l’an 37, lors de son voyage en Espagne, ou Saint-Paul en l’an 62 sur le même chemin et Saint Trophime, envoyé par Saint Pierre, fonde l’église d’Arles -comment ne pas admettre que c’est lui qui donna son premier évêque à Fréjus ?-. C’était la règle apostolique de laisser un responsable chrétien dans toutes les cités importantes (lettre de Paul à Tite), de plus, l’ancienneté du siège épiscopal nous est attestée par l’étendue qu’avait autrefois son diocèse, dans l’histoire écclésiastique, les diocèses les plus vastes sont les plus anciens, or de tous les diocèses qui jadis l’entouraient, Fréjus était le plus étendu, on peut donc admettre que dès le premier siècle Fréjus eut une communauté chrétienne et son évêque.

La grande figure de Saint Léonce, saint protecteur de l’antique cathédrale et du diocèse, ouvre la longue liste des évêques de Fréjus. Saint Léonce est élu évêque selon la tradition, en 400. Une grande partie de la Provence a été placée sous sa juridiction en tant que vicaire apostolique. C’est sous son pontificat qu’à certainement été terminée la cathédrale primitive (380-420).

En l’an 572, les. Lombards, venus du Dauphiné ravagent Fréjus, que parachèvent les Saxons en 574.

Pendant trois cents ans nous ne savons rien sur Fréjus, la Provence vit une vie précaire : les Wisigoths, les Lombards, les Burgondes déferlent sur notre sol semant la désolation et la mort, les Francs et les Arabes se livrent bataille, Fréjus est ravagée, les survivants se retirent vers l’arrière pays, sur les éminences fortifiées. A la fin du IXème siècle Fréjus est complètement détruite, les Sarrasins s’installent au Fraxinetum (La GardeFreinet) dans le massif des Maures.

Les derniers carolingiens qui se disputaient la couronne de Provence, avaient laissé s’installer les Arabes au Fraxinetum sans jamais les combattre, mieux même, ils leur avaient abandonné en fief, moyennement redevance, les vallées entourant la citadelle. Les Maures recevaient continuellement par la mer des renforts et des armes, et de cette citadelle lançaient des raids jusqu’en Savoie et en Piémont.

En 990, pour reconstituer son patrimoine, l’évêque Riculphe reçut du comte Guillaume la moitié de la cité et du port comme seigneur évêque. A juste titre on le nomme le ‘bâtisseur ». Il va relever Fréjus de ses ruines, bâtir la cathédrale, fortifier la ville avec une enceinte entourée de tours, peu à peu la vie reprend. Avec Riculphe le bâtisseur, évêque de Fréjus, abbé de Montmajour, commence l’histoire moderne de notre ville.

L’avènement de Jacques d’Ossa au siège épiscopal en 1299, cardinal en 1311, il devenait pape sous le nom de Jean XXII en 1316. Il contribua à embellir la ville et fit venir à Fréjus ses neveux qu’il nomma cardinal et archidiacre.

En 1480, la peste ravage le littoral provençal, semant la désolation et la mort dans Fréjus. C’est dans ces circonstances qu’en 1482 le célèbre moine de Calabre, François de Paule, débarqua dans le port de Fréjus et selon une tradition bien établie délivra Fréjus du fléau. Depuis cette date, chaque année Fréjus célèbre avec éclat la fête de ce saint qui est devenu le second patron de la cité. (source:cornil.com)

Vas-y ! | Création de site internet