Création ou refonte de sites internet professionnels à Lourdes
au meilleur rapport qualité/prix du net
-Création de site internet Vitrine fixe à partir de 270 € HT
-Création de site internet vitrine modifiable à partir de 550 € HT
-Création de site internet e-commerce à partir de 1090 € HT
-Création de site internet institutionnel ou sur mesure à partir de 3990 € HT
Tous nos sites sont réalisés sous 10 jours en moyenne
et sont vendus référencement SEO compris !
Vous êtes 100% propriétaire de votre site et des codes sources
Sans abonnement ni paiement mensuel

Un site web pour votre commerce est un outil indispensable pour espérer une augmentation constante du nombre de ses clients et disposer d’un outil publicitaire durable dans le temps et au tarif abordable.

La création d’un site internet à Lourdes, permet grâce au pouvoir d’internet de multiplier aisément ses prospects et son chiffre d’affaire, à condition de présenter un site de qualité et que sa visibilité en référencement naturel permette de le faire afficher toujours dans les 10 premiers résultats des moteurs.

L’agence Vas-y ! offre des solutions pas chères et fiables et dans tous les cas professionnelles pour réaliser la création de site internet à Lourdes.

Alors si vous ne souhaitez plus payer trop cher l’ensemble de vos services sur le web web faites confiance au leader des services internet pour les professionnels.

Nous réaliserons pour vous un travail de qualité. Avec notre agence vous disposez de 10 années d’expérience à votre service pour une réalisation sous 10 jours en moyenne du site web que vous espérez, en formule tout compris, incluant même la rédaction de contenus.

Nous respecterons vos ambitions et vous livrons toujours un produit entièrement opérationnel et de qualité comprenant pour le même prix la visibilité en référencement sur les mots clés que vous souhaitez en rapport avec activité professionnelle.

Nous n’offrons à nos clients que des solutions pas chères, efficaces et professionnelles, que ce soit création de site ou en référencement, avec des résultats prouvés, fiables et durables dans le temps, sans la nécessité d’un abonnement, ni d’un paiement mensuel.

Alors pourquoi vouloir payer plus cher ailleurs vos services de création de site internet à Lourdes ? Choisissez le Groupe Vas-y !

Développez votre activité internet à Lourdes

Lourdes est une ville du sud-ouest de la France, au pied des Pyrénées, implantée dans le département des Hautes-Pyrénées et désormais en région Occitanie. Elle est connue dans le monde entier pour les sanctuaires Notre-Dame de Lourdes, ou le Domaine, un site de pèlerinage catholique. Chaque année, des millions de personnes visitent la grotte de Massabielle où, en 1858, la Vierge Marie serait apparue à une jeune fille. Les pèlerins peuvent boire ou se baigner dans l’eau qui coule d’une source dans la grotte. (Source Wikipédia)

Faites confiance au Groupe Vas-y ! le leader des services internet pour les professionnels, pour la création de votre site internet à Lourdes !

La légende de Lourdes

Les siècles, en passant, cisèlent des légendes qui sont les Muses de l’Histoire.

Ainsi les ans purent-ils façonner la naissance de Lourdes.

En des temps très anciens, il y avait, en Ethiopie, une reine nommée TARBIS. Quoique reine, elle était bien malheureuse, car l’amour avait touché son cœur, et celui qu’elle aimait n’éprouvait pas, pour elle, le même sentiment. Alors, par dépit, elle quitta son pays, amenant sa sœur LORDA. TARBIS vint s’établir sur les bords de l’Adour pour fonder la Ville de Tarbes, et sa sœur, sur les bords du Gave, fit surgir Lourdes !
Puis vinrent les Gaulois, les Romains, qui fortifièrent le rocher de Lourdes, les Barbares, les Maures. Ceux-ci, vaincus en 732 à Poitiers par Charles MARTEL, battirent en retraite vers l’Espagne, se firent à nouveau décimer dans la plaine de Tarbes, au lieu appelé Lande Maurine, et s’enfermèrent au Château de Lourdes.

Et maintenant, écoutez cette légende, transmise en pays de Bigorre avec tout l’héritage des coutumes et des traditions.
En cette année 778, Charlemagne, à la tête de son armée, s’en va guerroyer en Espagne. Le gonfanon d’azur brille au ciel de Bigorre, et les neiges éternelles éclatent sur les armures des fiers barons, serrés près du grand Empereur. Depuis de nombreux jours, le bruit de l’olifant réveille les montagnes ; mais aussi, depuis de nombreux jours, le Sarrazin MIRAT et ses Maures, enfermés dans ce Château de Lourdes, résistent à Charlemagne et à ses Chevaliers. Malgré les assauts des Francs, malgré la famine, la peste ou le scorbut, l’étendard au croissant flotte sur Mirambel. Et voilà que de l’azur, en un vol à la fois puissant et majestueux, surgit un aigle. Il survole le Fort, laisse tomber aux pieds du Chef des Maures l’énorme truite qu’il tient dans son bec. MIRAT prend le poisson, le contemple un moment, puis, par dessus les remparts, le jette aux soldats de Charlemagne.

Pensant que l’Infidèle possède encore des vivres en abondance, l’Empereur fait plier les tentes aussitôt. C’est alors que TURPIN, Évêque du Puy en Velay, compagnon de Charlemagne, obtient l’autorisation d’aller parlementer avec l’assiégé. L’homme de Dieu, apportant le pardon de Charlemagne, convainc MIRAT de le suivre pour remettre à Notre-Dame du Puy sa reddition. Le jour de son baptême, MIRAT prend le nom de LORUS qui, transmis à la ville, deviendra plus tard Lourdes. Et le blason de Lourdes porte depuis ce temps “deux gueules à trois tours d’or, maçonnées de sable, sur “un roc d’argent ; celle du milieu plus hautes surmontée d’un “aigle de sable éployé, tenant au bec une truite d’argent”.

Ainsi nous ont parlé nos pères, en nous contant, les soirs d’hiver cette vieille légende de chez nous.

Vas-y ! est à Lourdes, une agence spécialisée dans la création de site internet
Site entièrement responsive (Adaptable sur tous supports)
Ou dans le référencement naturel
Plusieurs types de sites sont disponibles
Lourdes
LA PARTICULARITE DE NOS SITES INTERNET
Quand nous créons à Lourdes, un site internet pour nos clients, nous ne nous contentons pas de créer un semblant de site, comprenant une page ou deux, mais un véritable site internet professionnel, comprenant un nombre suffisant de pages, voire un nombre illimité de pages, pour permettre à nos clients de disposer d’une véritable solution professionnelle, réellement fonctionnelle. De plus, sans supplément de prix, tous nos sites adaptables sur tous supports et sont vendus référencement optimisé en page 1 de Google inclus, sur les mots clés de votre choix.

Site vitrine fixe
de 1 à 6 pages, sans interface d'administration.
Référencement page 1 de Google inclus
- A partir de 270 € HT
Voir ce produit
Site vitrine modifiable
Nombre illimité de pages, avec interface d'administration
Référencement page 1 de Google inclus
- A partir de 550 € HT
Voir ce produit
prestashop pas cher
Boutique en ligne
Pages et produits illimités. Avec gestion complète
Référencement page 1 de Google inclus
- A partir de 1090 € HT
Voir ce produit
Refonte de site internet à Lourdes
Parce qu'un site internet vieillissant peut nuire à votre image, ou pénaliser votre référencement naturel. Effectuez au meilleur prix la refonte de votre site internet, site vitrine ou boutique en ligne, et donnez à vos clients l'image d'une entreprise dynamique et performante !
Voir ce produit
A Lourdes, découvrez nos tarifs de référencement naturel
Vous souhaitez voir votre site en première page de Google ?
Vous choisissez vous même le nombre de mots clés pour lesquels vous souhaitez voir votre site en page 1 !
Découvrez nos formules à partir de 450€ ht
pour un référencement naturel sur 5 mots clés de votre choix
Nos tarifs de référencement naturel à Lourdes
Au meilleur rapport qualité/prix du net
Sans abonnement, ni paiement mensuel
referencement pas cher

Votre site en première page sur 5 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option
referencement pas cher

Votre site en première page sur 10 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option
referencement pas cher

Votre site en première page sur 20 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option
referencement pas cher

Votre site en première page sur 30 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option
referencement pas cher

Votre site en première page sur 50 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option
referencement pas cher

Site en première page sur 100 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option
Vous avez besoin d'un devis pour plus de mots clés ?
Effectuez maintenant votre demande en ligne
Lourdes et son histoire

LourdesLa très ancienne histoire de Lourdes reste peu connue en raison du faible nombre de fouilles entreprises sur le site de Lourdes jusqu’à récemment. En effet, les travaux d’urbanisme déclenchés par le pèlerinage n’ont pas toujours été précédés de fouilles préventives, ce qui a probablement causé la destruction de nombreux vestiges.

Entre 1904 et 1907, lors de la démolition de l’ancienne église paroissiale Saint-Pierre, des substructions appartenant à un temple dédié aux Tutelles (divinités des eaux) ont été découvertes, accompagnées de fragments de céramiques et de trois autels votifs remployés dans les fondations de l’ancienne abside. Cet édifice avait été ensuite remplacé par une église paléochrétienne (au ve siècle) détruite par un incendie, comme l’atteste la calcination des pièces découvertes. 

En 1990, l’aménagement du parking de la place à Lourdes, a de nouveau nécessité des fouilles préventives. Une voie urbaine datée du ier siècle av. J.-C. ou du début du ier siècle (as de Nîmes découvert sur place) et orientée nord-sud a été dégagée. Des traces d’ornières croisant cette trajectoire ont été mises au jour, laissant penser à la présence d’une autre voie, perpendiculaire (est-ouest), ce qui a amené les spécialistes à se demander si Lourdes ne s’était pas développée au croisement de deux itinéraires antiques. Certains attribuent d’ailleurs Lourdes à l’Oppidum Novum mentionné dans l’Itinéraire d’Antonin, mais les preuves archéologiques manquent. De plus, les données toponymiques accusant la présence de deux axes respectivement est-ouest et nord-sud, de même que la découverte de ce temple des Tutelles, montrent bien que Lourdes s’est développée autour d’un carrefour routier.

Au Moyen Âge, Lourdes et son château sont le siège du comte de Bigorre. Avec la Croisade des Albigeois, le château, considéré comme un des verrous de la province, est disputé entre différentes factions. Il passe sous la domination des comtes de Champagne, également rois de Navarre, puis entre les mains des rois de France sous Philippe le Bel, pour être ensuite livré aux Anglais en 1360 pendant la Guerre de Cent Ans, et ce jusqu’au début du xve siècle.

En effet, située au carrefour de deux axes de communication majeurs (vers l’Espagne au sud, vers Toulouse à l’est et l’Atlantique à l’ouest), Lourdes abrite un marché d’assez grande importance protégé par le comte (première mention au début du xie siècle portant sur les revenus du sel). Ce marché fait encore référence au xive siècle, et reste donc une source de revenus importante pour celui qui se rend maître du château.

Pendant la guerre de cent ans, Pierre Arnaud de Béarn tient le château de Lourdes, ainsi que toute la Bigorre et le Lavedan, pour le roi d’Angleterre. Après 1374 son frère en devient le capitaine, mais son territoire est réduit à la zone montagneuse. Jean tiendra le château de Lourdes jusqu’en octobre 1407, où, après un dur siège du parti du roi de France et en l’absence de secours anglais, il vendra cher sa reddition et disparaîtra. Jean de Béarn fut un chef routier de grande réputation; à partir de Lourdes il écumait le sud ouest.

La ville médiévale de Lourdes se dresse à l’est du château et est ceinte de murailles (dont il ne reste que la Tour de Garnavie). Elle compte environ 150 feux vers le xiiie siècle, et 243 au début du xve siècle

Lourdes va traverser les crises des xvie siècle et xviie siècle. L’église paroissiale est détruite lors des Guerres de Religion, comme l’abbaye de Saint-Pé-de-Bigorre toute proche.

Cependant, Lourdes sait tirer profit de sa situation.

Lourdes est, entre autres, une étape sur la “route des bains” de Barèges, dont les sources servent à soigner les soldats blessés et malades. 

La population de Lourdes est en augmentation au xviiie siècle, malgré les famines et épidémies. 2315 habitants en 1696, 1189 habitants en plus entre 1730 et 1772 par le plus grand nombre de naissances par rapport aux décès. Mais les crises ramènent la population à 2300 environ à l’aube de la Révolution.

Vers 1755, la population de Lourdes est composée d’environ 40 % d’agriculteurs, de 40 % d’artisans (secteur dominé par le textile) et 8,5 % de carriers (ardoise et tailleurs de pierres) et d’ouvriers du bâtiment, plus environ 13 % de services (marchands, santé…). Dans les années qui suivent, l’agriculture va perdre de l’importance face aux « fonctions urbaines », dont bénéficie surtout l’artisanat dont l’effectif augmente.

Durant la Révolution, Lourdes est tenue de fournir du matériel et des vivres à l’armée révolutionnaire du fait de sa position stratégique. Elle compte alors 2741 habitants. Avec la création du département des Hautes-Pyrénées en 1790, Lourdes demande à être le siège du chef-lieu du nouveau district du gave, l’un des cinq que compte le département. Cependant, Argelès-Gazost lui est préférée de par sa position stratégique à l’intérieur du Lavedan. Le reste des fonctions (dont le tribunal) sont installées à Lourdes. Lourdes fournit ensuite de nombreux volontaires aux armées lors des guerres révolutionnaires. Le danger est important en 1793 lors de la guerre avec l’Espagne et la menace d’invasion par le Lavedan, non avérée. La paix est signée en 1795 et entraîne la démilitarisation du château, qui abrite de nouveau une garnison d’invalides à partir de 1797

En 1858, Bernadette Soubirous dit que la Vierge lui est apparue à plusieurs reprises dans la petite grotte de Massabielle, en bordure du gave de Pau à l’ouest de Lourdes. Une ferveur de plus en plus grande s’empare des habitants des environs qui viennent se recueillir devant la grotte, qui peu à peu prend l’allure d’une chapelle, mais seule Bernadette dit « voir » la Vierge. Devant l’afflux massif de fidèles et de curieux, le maire, Anselme Lacadé, suit les instructions du préfet Massy et, en juin, interdit temporairement l’accès à la grotte en la fermant par des barrières en bois. Des procès verbaux sont alors dressés et des contraventions appliquées en nombre par le commissaire Jacomet. Ces barrières sont retirées début octobre 1858 sous la pression populaire et sur intervention de l’empereur Napoléon III par courrier adressé depuis Biarritz sous l’influence d’un courant dévot dominé par Eugénie de Montijo et des autorités épiscopales qui finirent par se rallier à la ferveur populaire, contrariant les positions rationalistes des autorités locales (le préfet Oscar Massy et le maire Lacadé). En 1862, les « apparitions » sont reconnues officiellement par Mgr Laurence, évêque de Tarbes. Les travaux des sanctuaires débutent la même année. Une première chapelle est remplacée par la basilique Notre-Dame-du-Rosaire, surmontée d’une deuxième église appelée la basilique de l’Immaculée-Conception. Elles sont toutes deux situées au-dessus de la grotte. Une partie de Lourdes est déclarée « cité mariale » par l’Église, entre le gave, les sanctuaires et le château. La municipalité de Lourdes, sous la pression des autorités religieuses et malgré l’opposition locale, élargit les rues de la ville médiévale et trace le boulevard de la Grotte (1879-1881) menant aux sanctuaires en contournant le château par le nord. Les terrains sont alors lotis, avec construction de boutiques et d’hôtels pour accueillir les pèlerins.

À la fin du xixe siècle, Lourdes se dote d’une nouvelle église paroissiale. L’ancienne, dédiée à saint Pierre, est rasée en 1904. Son mobilier est transféré au château.

Aujourd’hui, Lourdes est l’un des plus grands pèlerinages catholiques du monde au même titre que Fátima, Rome, Częstochowa et Guadalupe. Le pape Jean-Paul II est venu deux fois en pèlerinage à Lourdes (en 1983 et 2004). Du 8 décembre 2007 au 8 décembre 2008, plus de 9 millions de pèlerins se sont rendus à Lourdes pour célébrer le jubilé du “150e Anniversaire des Apparitions”. À cette occasion, le pape Benoît XVI s’est rendu dans les sanctuaires en septembre 2008. (source:wikipedia)

Call Now ButtonAppeler Vas-y !