Création ou refonte de sites internet professionnels à Mont de Marsan
au meilleur rapport qualité/prix du net
-Création de site internet Vitrine fixe à partir de 270 € HT
-Création de site internet vitrine modifiable à partir de 550 € HT
-Création de site internet e-commerce à partir de 1090 € HT
-Création de site internet institutionnel ou sur mesure à partir de 3990 € HT
Tous nos sites sont réalisés sous 10 jours en moyenne
et sont vendus référencement SEO compris !
Vous êtes 100% propriétaire de votre site et des codes sources
Sans abonnement ni paiement mensuel

Pour votre commerce, une création de site internet à Mont de Marsan, est un outil efficace pour envisager une augmentation régulière de sa clientèle et disposer d’un support publicitaire durable dans le temps et au tarif abordable.

Mettre en ligne un site internet permet grâce à internet et ses 40 millions de français connectés tous les jours de développer rapidement sa clientèle et son chiffre d’affaire, à condition de présenter un site bien fait et que son référencement naturel permette de le faire afficher régulièrement en tête des moteurs.

Notre agence apporte des solutions durables dans le temps et pas chères pour une création de site internet à Mont de Marsan, et dans tous les cas professionnelles.

Alors si vous ne voulez plus payer trop cher vos services sur la toile contactez le leader des services internet pour les professionnels.

Nous vous proposons un travail professionnel et de qualité. Avec Vas-y ! vous disposez de 10 années d’expérience à votre service pour une réalisation sous 10 jours en moyenne du site internet que vous espérez, en formule tout compris, incluant même la rédaction de contenus.

Nous respectons vos souhaits et vous livrons par déontologie un produit fini et de qualité comprenant au même tarif le référencement naturel sur les mots clés que vous choisirez en rapport avec activité professionnelle.

Nous n’apportons à nos clients que des solutions professionnelles, tant en création de site qu’en référencement, avec des résultats prouvés, fiables et durables dans le temps, sans la nécessité d’un abonnement, ni d’un paiement mensuel.

Alors arrêtez de payer plus cher ailleurs vos services de création de site internet à Mont de Marsan et choisissez le Groupe Vas-y !

Vas-y ! est une agence spécialisée dans la création de site internet A Mont de Marsan,
Site entièrement responsive (Adaptable sur tous supports)
Ou dans le référencement naturel
Plusieurs types de sites sont disponibles
creation de site internet mont de marsan
LA PARTICULARITE DE NOS SITES INTERNET
Quand nous créons un site internet pour nos clients, nous ne nous contentons pas de créer un semblant de site, comprenant une page ou deux, mais un véritable site internet professionnel, comprenant un nombre suffisant de pages, voire un nombre illimité de pages, pour permettre à nos clients de disposer d’une véritable solution professionnelle, réellement fonctionnelle. De plus, sans supplément de prix, tous nos sites adaptables sur tous supports et sont vendus référencement optimisé en page 1 de Google inclus, sur les mots clés de votre choix.

Site vitrine fixe
de 1 à 6 pages, sans interface d'administration.
Référencement page 1 de Google inclus
- A partir de 270 € HT
Voir ce produit
Site vitrine modifiable
Nombre illimité de pages, avec interface d'administration
Référencement page 1 de Google inclus
- A partir de 550 € HT
Voir ce produit
prestashop pas cher
Boutique en ligne
Pages et produits illimités. Avec gestion complète
Référencement page 1 de Google inclus
- A partir de 1090 € HT
Voir ce produit
Refonte de site internet à Mont de Marsan
Parce qu'un site internet vieillissant peut nuire à votre image, ou pénaliser votre référencement naturel. Effectuez au meilleur prix la refonte de votre site internet, site vitrine ou boutique en ligne, et donnez à vos clients l'image d'une entreprise dynamique et performante !
Voir ce produit
A Mont de Marsan, découvrez nos tarifs de référencement naturel
Vous souhaitez voir votre site en première page de Google ?
Vous choisissez vous même le nombre de mots clés pour lesquels vous souhaitez voir votre site en page 1 !
Découvrez nos formules à partir de 450€ ht
pour un référencement naturel sur 5 mots clés de votre choix
Nos offres de référencement naturel à Mont-de-Marsan
Au meilleur rapport qualité/prix du net
Sans abonnement, ni paiement mensuel

Votre site en première page sur 5 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option

Votre site en première page sur 10 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option

Votre site en première page sur 20 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option

Votre site en première page sur 30 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option

Votre site en première page sur 50 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option

Votre site en première page sur 100 mots clés ou expressions de recherches différentes.

Voir cette option
Vous avez besoin d'un devis pour plus de mots clés ?
Effectuez maintenant votre demande en ligne

Développez votre activité avec une création de site internet à Mont de Marsan

Mont-de-Marsan est une commune du sud-ouest de la France, préfecture des Landes, en région Nouvelle-Aquitaine. Fondée au Moyen Âge autour de ses trois rivières sur la voie de Vézelay du chemin de Compostelle, Mont-de-Marsan était la principale ville fortifiée des Landes. (Source Wikipédia)

Pour développer votre activité internet à Mont de Marsan, faites confiance au Groupe Vas-y ! le leader des services internet pour les professionnels, fournisseur de site internet pas cher.

Nous proposons pour tous nos clients de Mont de Marsan des résultats professionnels, tant en création de site qu’en référencement, avec des résultats prouvés, fiables et durables dans le temps, sans la nécessité d’un abonnement, ni d’un paiement mensuel.

Dans le cadre de la création de site internet Mont de Marsan.

Vous en êtes propriétaire à 100%, y compris les codes sources.

Mont de Marsan ville d'histoire

Mont-de-MarsanFondée au Moyen Âge autour de ses trois rivières sur la voie de Vézelay du chemin de Compostelle, Mont-de-Marsan était la principale ville fortifiée des Landes. Son histoire a laissé des vestiges qui agrémentent encore aujourd’hui le centre-ville de Mont-de-Marsan : donjon Lacataye, qui abrite un musée de sculptures, rues médiévales, sections des anciens remparts, vieilles maisons bourgeoises, ancien port fluvial, parcs, jardins et promenades fleuries, etc.

Mont-de-Marsan se situe au sud de la forêt des Landes, le plus grand massif forestier d’Europe occidentale. Les plages de sable fin de la Côte d’Argent et la chaîne des Pyrénées sont facilement accessibles.

Au dernier recensement de 2014, Mont-de-Marsan comptait 29 885 habitants, il y a eu une augmentation de la population de 1,94% par rapport à 2009, appelés les Montois et les Montoises. Mont-de-Marsan est aussi à la tête d’une agglomération qui compte 18 communes rassemblant 56 000 habitants. L’aire urbaine de Mont-de-Marsan regroupe quant à elle 47 communes pour un total de 68 500 habitants comptabilisés en 2009

Les fouilles ont révélé que la zone située entre les deux rivières est occupée de façon intermittente depuis le Paléolithique. Les découvertes fortuites des archéologues semblent attester de la présence d’un groupe sans doute important de cultivateurs néolithiques au niveau du castrum médiéval, situé sur le promontoire de la Midouze. La situation du lieu au confluent des rivières est en effet propice à l’implantation de populations.

Des fouilles archéologiques réalisées dans les années 1980 puis dans les années 2000 ont montré une occupation importante à l’âge du bronze. Les très nombreux vestiges de céramiques richement décorées prouvent l’importance de ce secteur sans toutefois nous en donner son rôle (habitats, fermes, lieux de cultes…).

Durant l’occupation romaine, les vestiges deviennent plus abondants. Un bâtiment construit en dur a été fouillé sous le jardin du donjon Lacataye. Son mobilier archéologique est abondant avec un nombre impressionnant de fragments d’amphores des ier et iie siècles apr. J.-C. Sous l’actuel bâtiment du conseil général, les fouilles ont aussi confirmé une occupation importante durant le Haut-Empire, avec notamment la présence de fosses dépotoirs de cette période, fosses qui trahissent la présence d’habitats. Pour le Bas-Empire, les vestiges d’un habitat ont été trouvés dans le quartier de Nonères. Compte tenu de son implantation à la confluence de rivières et des vestiges antiques que l’on y a découverts, il est fort probable que le site de Mont-de-Marsan fut aussi un port fluvial durant la période romaine.

Les fouilles archéologiques des années 1980 et 2000 ont été utiles pour mieux comprendre comment se structurent les vestiges dans l’enceinte de Mont-de-Marsan. En effet, les niveaux archéologiques sont peu profonds et regroupés sur une faible épaisseur (40 cm environ). On peut aisément comprendre que les constructions antérieures aux années 1980 ont complètement détruit les vestiges archéologiques et donc empêché de mieux connaître l’occupation ancienne de Mont-de-Marsan.

La fondation de Mont-de-Marsan est due à Pierre de Lobanner, vicomte du Marsan, du Tursan et du Gabardan. Jusque-là, les vicomtes étaient basés à Roquefort, plus à l’est, confluent entre deux cours d’eau, la Doulouze et l’Estampon. Intéressé par le confluent de la Midouze, Pierre décide entre 1136 et 1140 d’établir une nouvelle ville sur des terres issues des paroisses de Saint-Pierre-du-Mont et de Saint-Genès-des-Vallées.

Il érige d’abord une forteresse, qui prendra plus tard le nom de Château-Vieux, à l’emplacement actuel du théâtre, pour pouvoir contrôler la confluence et lever les taxes sur les marchandises qui circulent sur la Midouze. Il s’assure ainsi de substantiels revenus. La nouvelle capitale de la vicomté prend part à un échange commercial important : céréales et résine descendent de Mont-de-Marsan pour aller vers Bayonne d’où remontent du sel ou des métaux. Pour le vin et l’armagnac, il faudra attendre le xive siècle.

Pierre de Lobanner va ensuite faire appel aux habitants de Saint-Pierre et de Saint-Genès pour qu’ils s’établissent autour du nouveau château. Ce sont pour la plupart des serfs auxquels il promet la liberté en contrepartie de leur concours à sa défense. À cette époque, Saint-Pierre-du-Mont se vide de sa substance, tout comme les environs.

Ces terres dépendent alors, tant spirituellement que temporellement, de la puissante abbaye de Saint-Sever. Aussi, Pierre de Lobanner accorde-t-il à l’abbaye le droit d’ériger une église et un prieuré bénédictin dans sa nouvelle ville afin d’apaiser la grogne de l’abbé. La première église montoise est ainsi bâtie à l’emplacement de l’actuelle église de la Madeleine.

Mont-de-Marsan se développe très rapidement, notamment vers le nord-est. Au xiiie siècle, des murailles en pierres coquillères entourent une ville déjà bien peuplée. L’aménagement d’un débarcadère et d’un pont sur le Midou, au pied même du château, entraîne l’apparition d’un bourg sur la rive opposée21. On distingue alors le bourg vieux entre Douze et Midou, de type castelnau, et le bourg de la fontaine plus au sud, du côté de l’actuelle mairie.

Le port de Mont-de-Marsan s’établit plus loin, sur la rive gauche de la Midouze. Il connaît un développement rapide grâce à la position stratégique de Mont-de-Marsan, à la limite de la Haute Lande, de la Chalosse et de l’Armagnac, entre Bayonne et Toulouse, Pau et Bordeaux. Ainsi, Mont-de-Marsan constitue une sorte de verrou entre toutes ces villes. Un nouveau quartier se développe autour du nouveau port. S’y installe notamment le couvent des Cordeliers vers 1260. Ce quartier est lui aussi entouré de murailles percées de portes donnant accès aux routes d’Aire-sur-l’Adour, Saint-Sever et Tartas. Le couvent de sainte Claire ou des Clarisses, installé à Beyries (sur la commune actuelle du Frêche) en 1256, est transféré à Mont-de-Marsan en 1275 non loin du Château-Vieux.

En un peu plus d’un siècle, une véritable ville est née, le long de trois axes. Elle prend par conséquent un caractère triple : défensif, portuaire et religieux.

Aliénor d’Aquitaine apporte le duché d’Aquitaine en dot en 1152 à son mari Henri Plantagenêt, qui devient Henri II d’Angleterre en 1154. Mont-de-Marsan passe ainsi sous domination anglaise pendant près de trois siècles, jusqu’en 1441. La population trouve refuge derrière les murailles de la cité durant les troubles liés à la guerre de Cent Ans, pendant que s’élèvent des bastides dans les environs. Durant cette période, Mont-de-Marsan s’érige en forteresse. Elle passe sous domination de la maison de Foix-Béarn au xiiie siècle. En 1344, Gaston Fébus, vicomte de Marsan, fait restaurer le château Nolibos et renforce les fortifications et défenses de la ville. Mont-de-Marsan connaît ensuite peu de transformations du xive au xviie siècle.

Centre commercial important de Guyenne, Mont-de-Marsan écoule vers le port de Bayonne les produits de l’arrière-pays (céréales et vins d’Armagnac notamment) durant tout le Moyen Âge et l’Ancien Régime. Le développement du trafic fluvial assure la prospérité des bateliers, organisés en confréries. La navigation se fait sur des gabares, barques à fond plat localement appelées « galupes ». Mont-de-Marsan est en rivalité quasi constante avec les autres cités commerciales, notamment Dax….

… En 1946, s’installe le Centre d’expériences aériennes militaires (base aérienne 118), donnant un nouvel essor à la cité montoise. La population augmente rapidement, ce qui permet l’édification de premiers centres commerciaux.

Une politique d’urbanisation à l’horizontale, due à la volonté du maire Charles Lamarque-Cando (1962 – 1983), fondateur des Castors Landais, modifie considérablement l’aspect de Mont-de-Marsan à partir de 1962, faisant reculer sans cesse les limites de la forêt de pins au profit de nouveaux quartiers. S’étend sur la partie est de l’agglomération un vaste ensemble résidentiel aisé qui ne cesse de grignoter de nouvelles terres du fait de la rurbanisation.

Le conseil général des Landes s’installe le 6 décembre 1975 dans la Maison Planté, rue Victor-Hugo à Mont-de-Marsan. Construite sous le Second Empire, elle fut d’abord la propriété d’Adolphe Marrast, conseiller général d’alors, qui la légua à son neveu, le pianiste Francis Planté.

Sous l’impulsion du Maire socialiste Philippe Labeyrie (1983-2008), Mont-de-Marsan se modernise à plusieurs égards (services publics, commerces de centre-ville attractifs, développement des politiques culturelles et de l’éducation). Le Maire sera à la base de grands projets : grande médiathèque du marsan, réhabilitation du site de l’ancienne caserne Bosquet, rénovation des places de centre-ville et création de parkings, modernisation des écoles de premier degré, développement du réseau associatif particulièrement important pour la commune, etc).

Sur le plan économique, démographique ou urbanistique cette dynamique tend à changer le visage de Mont-de-Marsan et à la rendre plus agréable et surtout, plus attractive. (source:wikipedia)

Vas-y ! | Création de site internet